QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL  : Les différents managements à travers le monde

La qualité de vie au travail est un phénomène incontournable qui touche toutes les entreprises. 

En effet le bien-être des salariés et de ses collaborateurs est devenu un réel enjeu mondial. 

Certains pays seraient bien plus en avance que la France en termes de qualité de vie au travail tels que la Suède ou le Danemark. 

Les États-Unis et la Chine proposent quant à eux des pratiques plutôt étonnantes! 

De plus en plus importante ces dernières années, la qualité de vie au travail poussent les entreprises à se réorganiser et à innover.  

De nombreuses études ont démontré qu’elle permettait d’obtenir un gain de productivité, plus d’engagement au travail, plus d’innovation et une réduction du taux d’absentéisme. 

Des effets non négligeables, surtout quand on sait que le prix du désengagement d’un salarié pour une entreprise varie aux alentours de 4500€ par an. 

Quelles sont les pratiques des autres pays en termes de QVT? 

En Suède une journée de 6h pour les salariés 

La Suède fait partie des pays où il fait bon vivre au travail et où les salariés sont les moins stressés du monde. En effet, les suédois travaillent 6h par jour contre 8h en France.

L’objectif est d’augmenter la motivation et l’efficacité des salariés, avec des journées plus courtes. Les réunions en sont réduites et aucune distraction n’est possible sur le lieu de travail. 

Au Danemark un « management à la cool »

Dans la continuité, le Danemark développe des conditions de travail pour l’épanouissement des salariés. Ce pays applique le Slow management qui repose sur la collaboration, la cohésion et une réduction du stress. Cela peut se traduire par plus de responsabilité, plus de confiance et un droit à l’erreur plus important.

Aux États-Unis les salariés ramènent leurs animaux sur leur lieu de travail 

De plus en plus de salariés américains ont la possibilité de ramener leurs animaux domestiques sur leur lieu de travail. À la clé : réduction du stress, une augmentation de la motivation et de la productivité. 

De plus, pour fidéliser leurs salariés, de nombreuses entreprises américaine ont mis en place la loi des 80/20. Les salariés ont la possibilité de passer 20% de leurs temps sur des projets personnels. C’est un bon moyen d’assurer leur épanouissement et l’émergence de nouvelles idées. Google est d’ailleurs adepte de cette pratique qui pour la petite histoire déboucha tout simplement sur le concept des applications Chrome et Maps, rien que ça !

En Chine les salariés peuvent faire la sieste 

La Chine a mis en place une pratique étonnante : le droit à la sieste, depuis 1948. Il existe également un article dans le code du travail qui impose aux entreprises de mettre en place des installations à disposition des salariés pour permettre de faire un petit roupillon dans des conditions confortables. 

Le Mexique, le Brésil et L’Inde misent sur la confiance entre professionnels. 

Selon une étude, l’Inde serait l’un des pays où les employés sont les plus heureux au travail, suivi de près par le Mexique et le Brésil. 

Leurs points communs est la mise en confiance et la prise en compte des attentes de leurs salariés. Certaines entreprises ont mise en place un forum grâce à un système informatique, qui permet d’échanger et de confier auprès de la direction ses préoccupations, ses questions ou de soumettre des optimisations dans l’organisation, laissant libre place aux échanges hiérarchiques. 

Comment se situe la France ? 

En France les salariés seraient en grande partie satisfaits de leur qualité de vie au travail. 

En effet 87% des salariés se disent satisfaits contre 24% très satisfaits d’après une étude menée en 2019. Cependant, 37% pensent que leurs employeurs ne se préoccupent pas de leur bien-être dans l’entreprise, ce qui laisse encore une marge de progression non négligeable ! Certains d’entre eux mette à disposition de leurs salariés des espaces de coworking, afin qu’ils puissent travailler en “flex office” et donc gérer eux même leur temps de travail.