Salut la team Smoothee !

 

Aujourd’hui, je me suis intéressée à l’impact de la crise sanitaire sur les supports de communication. Et surtout, comment les marques s’adaptent-elles aux différentes mesures imposées ? Pour le bien de tous.

C’est ainsi que je suis tombée sur la nouvelle campagne publicitaire de KFC ! La marque a modifié son fameux jingle « bon à s’en lécher les doigts » qui aujourd’hui résonne comme un bad buzz. Alors que 6 mois en arrière il n’aurait choqué personne !

Comment les marketeurs et autres communications managers doivent habilement adapter leur façon de communiquer face au contexte actuel ? Sous peine de voir leur marque ou leurs produits jetés au pilori de l’internet.

Jugez par vous-même la publicité KFC à travers cette vidéo :

 

 

Il ne faut plus lire “C’est bon à s’en lécher les doigts” mais “C’est bon”.

La marque a donc surfé sur l’actualité pour transformer son slogan. Et elle ne s’est pas contentée de retirer les parties devenues « publiquement incorrectes ». Mais a décidé de flouter pour marquer avec humour l’aspect temporaire de ce filtre, et ce, sans sacrifier le slogan historique. Une bien belle idée de communication, et une belle réussite qui inspire nous autres graphistes à comment mettre en valeur de la meilleure façon cette adaptabilité des marques au contexte.

Autre exemple parlant : l’entreprise de Ecommerce Brésilien Mercado Libre, qui a dû changer son logo historique (une poignée de main) par un high five du coude !

 

Ces situations montrent donc que les marques doivent constamment s’adapter au contexte et au monde dans lequel elles évoluent, car la moindre inaction peut transformer un logo ou un jingle complètement banal en un incroyable bad buzz préjudiciable à la réputation d’une marque ou d’une entreprise.

Et vous, quelles marques vous interpellent par leur logo, leur signature, leur réaction ou leur inaction face au contexte sanitaire actuel ?

À bientôt la team Smoothee !