Quel univers passionnant que celui de la com’ ! Chaque semaine, des campagnes toujours plus créatives sont créées et il devient difficile de suivre toute l’actualité. C’est pourquoi, chaque semaine la Minute Com’ souhaite mettre en lumière trois campagnes récentes qui se sont démarquées sur la toile !

1. On commence cette Minute Com’ avec Burger King et son lorem ipsum !

 

L’histoire commence avec Burger King, accompagné de l’agence Buzzman, qui sort un visuel appelant à commander chez les concurrents de la marque afin de soutenir le secteur en grande difficulté en cette période de pandémie.

 

 

Préalablement publié en français, le directeur marketing monde de Burger King va demander une traduction en anglais afin de la partager internationalement sur le web.

Mais alors pourquoi « lorem ipsum » ?

Tout d’abord, il faut savoir qu’un lorem ipsum est tout simplement une suite de mots sans signification utilisée provisoirement pour calibrer une mise en page avant que le texte définitif ne soit placé, sur des maquettes de publicité, des brochures ou encore de sites. Et c’est à la directrice artistique freelance Alice Amiel que l’on doit la vitalité de ce lorem ipsum, poussé par l’agence historique de BK Buzzman, sur le réseau social LinkedIn en suggérant à chaque marque de le reprendre.

De ce fait, le 5 novembre dernier, Intermarché a repris le concept de reprendre cette affiche pour son lancement de Drive Solidaire avec un message particulier pour Amazon.

 

 

Ce concept a été repris par de nombreuses marques et même par un étudiant en recherche de stage !

La viralité de ce post est impressionnante, partant d’un élan humoristique de cette directrice artistique, qui a d’ailleurs été salué par le directeur de création en charge du visuel original ; une dose d’humour qui ne fait pas de mal actuellement et surtout avec un message quand même important derrière qui est de consommer intelligemment.

 

2. On continue cette Minute Com’ avec l’association Cerhom et son « film de boules » !

 

Tout le monde connaît Movember, cet événement appelant les hommes à se laisser pousser la moustache sur tout le mois de novembre pour sensibiliser la population face aux cancers masculin tel que le cancer de la prostate.

Durant ce mois, il n’est donc pas rare de voir des campagnes de sensibilisation sur ce sujet. Mais ici, celle qui nous intéresse est celle de l’association Cerhom avec son « film de boules » 2. En effet, cette association avait déjà, 2 ans auparavant, réalisé un film pour sensibiliser la population et a décidé d’en produire un second en 2020.

 

 

Cette année, le film prend place sur une piste de bowling, où une équipe de cinquantenaire affronte une équipe de jeune. Jusque-là tout va bien, mais c’était sans compter sur un léger pépin…

 

 

Ce film de sensibilisation très créatif a été réalisé par Antoine de Bujadoux et Carlos Abascal Peiró, ceux même qui avaient étaient aux manettes du premier épisode. Il met également en scène des personnalités connus tel que Bruno Solo, Frédéric Bouraly ou encore Philippe du Janerand…

 

Mêlant humour et cause sérieuse – dont on parle trop peu – on peut dire que cette campagne est notre coup de cœur du mois. Avec des textes bien pensés, remplis de jeux de mots, le message est donné en douceur et en même temps compréhensible par tous ; une réelle réussite pour l’association Cerhom !

 

3. Nous terminons cette Minute Com’ avec Converse et sa campagne « City Forrest » !

 

Accompagné par l’agence Amplify, Converse a fait appel à des artistes du monde entier pour réaliser une campagne mondiale « City Forrest ». Le concept ? Réalisé une série d’œuvres murales écologiques dans différents pays en utilisant une peinture qui absorbe la pollution atmosphérique.

Cette campagne a commencé en août 2019 et est déjà passé par Sydney, Bangkok, Lima, Mexico. Ainsi que par Belgrade, São Paulo et Johannesburg. Réalisées grâce à une peinture qui utilise l’énergie lumineuse, ces œuvres vont pouvoir purifier l’air en décomposant les polluants atmosphériques nocifs et ainsi les convertir en substances inoffensives. L’objectif de Converse, avec cette campagne, est donc de « nettoyer » l’air des grandes villes.

 

 

Les résultats de ces œuvres d’arts sont assez impressionnants. Par exemple, à Sydney, l’artiste Elliot Routledge a réalisé une fresque qui aurait le pouvoir purifiant de 183 arbres !

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par India Design ID (@indiadesignid) le

 

La totalité des œuvres réalisées avec cette campagne est visible sur le site internet conversecityforest.com. À ce jour, Converse est toujours à la recherche de street artists et souhaite continuer son combat pour un futur durable à travers des créations originales.

 

Depuis le début de cette action, City Forrest a planté l’équivalent de 4 594 arbres ! Ce concept est très innovant et permet de redonner une dose d’espoir face aux enjeux écologiques tout en remettant un peu de couleur dans nos villes ; on adore !

 

 

Sources : Créapills ; La Réclame